Une histoire de sauniers

Présents sur l’île de Noirmoutier depuis 674, le sel et les hommes de l’île partagent depuis toujours un destin lié. Comme beaucoup d’histoires, celle-ci aurait pu connaître une fin tragique à bien des reprises. Mais, les sauniers, de génération en génération, en ont décidé autrement…

Une histoire de Sauniers

Prospère pendant des siècles, l’activité du sel traditionnel a connu un déclin à partir des années 1940. Depuis l’origine, les travailleurs du sel de l’île ont longtemps connu la pauvreté. Enrichissant les Propriétaires des marais, peu d’entre nous arrivaient à vivre de leur labeur.

Conscients de la nécessité de s’unir pour survivre, nous décidons de nous regrouper en coopérative afin d’être plus forts dans un monde d’après-guerre en plein renouvellement et initier notre indépendance face aux négociants. C’est de cette initiative qu’est née en 1942 la Coopérative des Producteurs de Sel de Noirmoutier. A l’époque, l’activité salicole était encore florissante mais nous restions, malgré notre regroupement, tributaires de ceux qui possédaient l’outil de production et de commercialisation de notre sel.

A notre création, nous étions 650 sauniers, avec 14 000 œillets pour un volume de 18 000 tonnes de sel.

Avec l’arrivée du système de réfrigération, les besoins en sel diminuent fortement.

De 1970 à 1980, il ne reste environ qu’une vingtaine de sauniers adhérents producteurs à la coopérative de sel. La baisse de la demande couplée la faible reconnaissance financière des transformateurs poussent nombre d’entre nous à devoir arrêter le métier et pour certains : quitter l’île.

Dans les années 1980, alors qu’il ne subsistait que 500 œillets et 34 sauniers âgés de plus de 50 ans, le mouvement s’inverse lentement, sous l’impulsion de jeunes producteurs afin de redonner aux derniers sauniers de l’île de Noirmoutier la perspective d’un renouveau.

En 1990, nous nous associons avec le groupe EURIAL, sa filiale AQUASEL nous permettant de promouvoir le sel de Noirmoutier et de rayonner plus largement. Bien que bénéfique, nous restons sous des contraintes de coûts imposés empêchant toute pérennisation à l’année de notre métier.

En 2013, nous décidons de racheter Aquasel à Eurial et de reprendre les rênes de notre destin. Notre regroupement dans une coopérative dans laquelle nous sommes propriétaires de l’outil et décideurs des directions à prendre nous permet de mieux maîtriser la production et les redistributions des bénéfices à nos sauniers adhérents. Depuis cette année, la priorité est donnée à la qualité de notre produit, et à la reconnaissance de notre travail. En 2020, nous obtenons notre premier Label Rouge pour notre gros sel.

A ce jour, nous sommes 106 adhérents et exploitons plus de 2300 œillets sur l’île de Noirmoutier, faisant de notre coopérative le 2ème acteur sur le marché français des sels traditionnels du bassin atlantique.

Nous sommes plus que des sauniers ; nous sommes l’esprit d’une île !