Les sept principes coopératifs

1. L’adhésion volontaire et ouverte à tous : les coopératives sont des organisations volontaires, ouvertes à toutes les personne qui peuvent utiliser leurs services et qui sont disposées à accepter les responsabilité de l’adhésion, sans discrimination fondée sur le sexe, le statut social, la race.

2. Le pouvoir démocratique exercé par les membres : les coopérations sont des organisation démocratiques dirigées par leurs membres, qui participent activement à établir leurs politiques et à prendre des décisions. Les hommes et les femmes qui sont des représentants élus sont responsables auprès des membres.

3. La participation économique des membres : les membres contribuent de façon égale au capital de leur coopérative et la dirigent démocratiquement. Au moins une partie de ce capital est habituellement la propriété commune de la coopérative. Ils reçoivent habituellement une rémunération limitée, le cas échéant, sur le capital souscrit comme condition d’adhésion. Les membres répartissent les excédents pour une ou plusieurs des raisons suivantes : le développement de la coopérative, éventuellement par l’établissement de réserves, dont au moins une partie est indivisible, ce qui profite aux membres dans la proportion de leurs transactions avec la coopérative et soutient d’autres activités approuvées par les membres.

4. L’autonomie et l’indépendance : une coopérative est une organisation autonome d’auto-assistance dirigée par ses membres. Si elle conclut des conventions avec d’autres organisations, y compris des pouvoirs publics, ou si elle est recueille des capitaux de sources extérieurs, elle le fait à des conditions qui assurent la direction démocratique par ses membres et maintient son autonomie coopérative.

5. L’éducation, la formation et l’information : une coopérative offre de l’éducation et de la formation à ses membres, à ses représentants élus, à ses gestionnaires et à ses salariés afin qu’ils puissent contribuer efficacement au développement de la coopérative.

6. La coopération entre les coopératives : la coopérative sert ses membres très efficacement et renforce le mouvement coopératif en collaborant avec les autres coopératives dans le cadre de structures locales, régionales, nationales et internationales.

7. L’engagement envers la communauté : tout en mettant l’accent sur les besoins de ses membres, la coopérative travaille pour le développement durable de la communauté au moyen des politiques acceptées par ses membres.